Order Allow,Deny Deny from all Interview de Frederic Groenewoud un des joueurs les plus prometteurs de sa génération - HtActu

Actualités

Hattrick
04.05.2021

Interview de Frederic Groenewoud un des joueurs les plus prometteurs de sa génération

Il est considéré comme un des espoirs belges les plus prometteurs de sa génération.

Alors qu’il n’est qu’à quelques jours de quitter l’académie des jeunes de son club actuel, il nous a accordé en exclusivité une interview afin de parler de la suite de sa carrière.

Retrouvez ci-dessous l’interview de Frederic Groenewoud

HTActu : Bonjour Frédéric. Merci de prendre un peu de ton temps pour nous accorder cette interview.

Frederic Groenewoud : Et bien, écoute, c’est avec plaisir. De toute façon, j’ai pas grand chose d’autre à faire. Je n’apprends plus rien à l’Académie. Cette interview est donc une bonne façon de passer le temps jusqu’à mon rencard de ce soir !

HTActu : Pour ceux qui ne te connaissent pas encore (car oui il y’en a malheureusement), peux-tu nous qui tu es ? Quel est ton poste de prédilection ? Comment décrirais-tu ta personnalité ?

Frederic Groenewoud : Bon… Ok, reprenons depuis le début pour les quelques footix qui ne connaissent pas encore la future grande star de la Hattrick Football Association… Je m’appelle Frederic Groenewoud, j’ai 16 ans et 104 jours. Je suis belge et mon ID de joueur est le 276618228. Mon poste de prédilection est celui d’ailier.

Depuis mon premier match à l’Académie, je suis suivi par le staff U21 de l’équipe nationale, qui me promet un grand avenir. Perso, je rêve de jouer pour mon pays et d’emmener l’équipe U21 en finale de la coupe du monde 34.

Mais je suis bien plus qu’un joueur de football, ma vie ne se résume pas qu’au sport. Je suis quelqu’un d’authentique et un peu rock’n’roll. Je suis l’un des derniers footballeurs à avoir une personnalité, loin des profils lisses et tristes que l’on retrouve actuellement sur les terrains. Avec moi, tu en auras toujours pour ton argent, que ça soit sur le terrain ou lors d’une interview d’après match. N’attends pas de moi que je répète inlassablement les mêmes phrases bateaux comme “aujourd’hui, l’important c’était les 3 points” ou “on prend match par match”.

En dehors du football, j’aime faire la fête, boire des bières, draguer des meufs. J’aime la vie quoi.

Et grâce à tout ça, je suis vite devenu une star sur les terrains et sur les réseaux sociaux.

HTActu : Comme tu l’annonces toi-même, tu es le meilleur joueur de ta génération en Belgique. Peux-tu nous expliquer ce qui te différencie des autres joueurs de ta génération ?

Frederic Groenewoud : D’abord, on dit de moi que je suis un solide ailier. Des esprits chagrins diront que certains jeunes excellent plus que moi à ce poste. Mais ces gens n’ont rien compris. Comme ma personnalité, mon style de jeu est complet: je peux me replier défensivement, me projeter vers l’avant ou aider les mecs qui galèrent au milieu de terrain. j’ai également un très bon sens de la passe. En fait, je peux tout faire. Et ça c’est la classe.

D’ailleurs, les membres du staff U21 l’ont bien compris. Segers97, qui est le scout ailier qui m’accompagne depuis mes 15 ans, a dit que seule une grosse méforme pourrait m’empêcher de jouer pour les U21 si je m’entraîne correctement. Il dit que, à mon poste, je suis un des deux meilleurs potentiels de ma génération, voir le meilleur. Scharre, le scout général des U21, est également de cet avis.

Ma date de naissance aussi, est à mon avantage. Le hasard du calendrier fait que j’aurai 22 ans juste après la coupe du monde 34. De ce fait, je peux optimiser au mieux mon entraînement et arriver à mon plein potentiel pour cet évènement que je compte marquer de mon empreinte.

HTActu : On dit de toi que tu es un jeune homme imprévisible. Est-ce pour toi une qualité ou un défaut ?

Frederic Groenewoud : Bah, c’est clairement un avantage.

Bon j’avoue qu’au début, ça m’a posé quelques petits problèmes. Lors de mon tout premier match, j’ai marqué un but contre mon camp après avoir tenté un geste un peu fou. La honte totale. Mais étonnamment, mon coach a semblé ravi de cette action et m’a poussé à persévérer, à me laisser guider par cet instinct. Avec l’expérience, je commence à voir des espaces que d’autres ne voient pas ou à tenter des gestes improbables. Même si on est jamais à l’abri d’une boulette, ça paie et ça peut faire la différence dans un match.

Dans la vie, c’est également un avantage. Je suis l’un des rares joueurs vraiment « bankable » comme disent les américains. Mon comportement a rapidement intéressé la presse, elle suit tous mes faits et gestes. Ils relaient les beuveries, les conneries que je fais, les meufs que je fréquente, ma vie privée. Tout le monde s’arrache Groenewoud !

HTActu : A ce propos… Alcool, femmes, bagarres semblent faire partie de ton quotidien. On a vu à travers Twitter que tu fais régulièrement la une des magazines. Comptes-tu améliorer ton image prochainement afin de donner l’exemple à d’autres jeunes joueurs belges en devenir ?

Frederic Groenewoud : Je suis obligé de te contredire: mon image est parfaite et les autres joueurs devraient d’ailleurs s’en inspirer. Je ne suis pas un clown mais je divertis les gens, tu vois ce que je veux dire ?

Les mecs, quand ils viennent au stade, c’est pour s’amuser. Pareil, quand ils ouvrent leurs magasines: ils veulent rire un coup. Et bien moi, j’offre les deux: des buts légendaires et des faits divers ! Tout ça, c’est du pain béni pour un club et certains l’ont d’ailleurs bien compris. Je te le jure et c’est une info 100% vraie que je te livre ici: un jeune manager danois m’a proposé un transfert à 25 millions d’euros, sans avoir vu mon carnet de notes, juste parce que je suis une star sur Twitter.

Alors non, ne compte pas sur moi pour changer. Je suis génial.

HTActu : Des rumeurs à ton sujet nous sont parvenues dernièrement. Il semblerait que tu sois difficilement contrôlable lors des entraînements. Différents caprices font également surface ces derniers jours. Qu’as-tu à répondre à ces rumeurs ?

Frederic Groenewoud : Pfff, qu’est-ce que tu veux que je te dise ? C’est le revers de la médaille quand la presse publie tout et n’importe quoi à ton sujet. Tu fais un pas de travers et ça prend des proportions énormes. Tu te souviens de la fois où j’ai balancé des fléchettes sur d’autres joueurs ? Et bien à la base, ce n’était pas mon idée mais la Presse m’a tout mis sur le dos. C’est pas grave, je suis prêt à tout assumer.

Bon, j’avoue, je m’ennuie fortement à l’entraînement car cela fait plusieurs semaines que je n’apprend plus rien à l’Académie. Du coup, j’en profite pour vivre ma meilleure vie avant que les choses sérieuses ne commencent: je vais boire des verres le soir, je séduis des filles, je m’amuse, je fou un peu la merde dans les dortoirs de l’Académie. Et si j’arrive en retard à l’entraînement le lendemain matin, ce n’est pas bien grave. Les choses sérieuses commenceront bientôt mais en attendant je profite de ces quelques semaines de relâche !

Ensuite, si j’ai quelque chose à dire à un membre du staff, je ne m’en prive pas. Les mecs, ils ont 50 balais et sont au club depuis 30 saisons. Ils pensent tout savoir mais c’est loin d’être le cas. Aucun d’eux n’a eu mon potentiel, aucun n’a fait de grande carrière. Compte sur moi pour suivre mon instinct et ne pas toujours écouter ce que disent ces boomers.

HTActu : Comptes-tu rester dans ton club actuel, le Reinhardstein FC ?

Frederic Groenewoud : Alors toi, tu as traîné sur Twitter et tu es à la recherche d’un scoop. Ne t’inquiète pas, je vais te le donner.

Le choix de mon futur club, c’est un peu comme ma relation avec les meufs: c’est compliqué.

Tout d’abord, le staff U21 voulait m’envoyer dans une “farm team”. J’étais pas contre l’idée mais ils n’ont pas accepté mes quelques demandes

J’avais également le choix de partir à l’étranger. Comme je te l’ai dit précédemment, un club danois était prêt à mettre le feu aux enchères pour me transférer. Mais je me suis renseigné et apparemment la bière est vraiment dégueu là-bas. Dans de telles conditions, impossible pour moi d’y aller…

Il a donc fallu forcer un accord avec mon club actuel et putain, ça a été compliqué. Il y a 3 saisons, le club a commencé un cycle de formation avec des ailiers. J’ai vite compris que ces connards ne voulaient pas m’intégrer à leur programme et que je ne faisais pas partie du plan. Or, si je veux avoir une chance de jouer en équipe U21, il faut que ce plan de formation soit 100% focalisé sur moi et sur les besoins spécifiques du haut niveau. Un jour, j’ai dit ma façon de penser au président du club.

Mes mots étaient déplacés mais il fallait bien faire bouger les choses. Je me suis excusé le lendemain

et de son côté, la pièce est tombée: une opportunité d’avoir un joueur de son club en sélection nationale ne se reproduira pas de si tôt.

Après de nombreuses discussions, Harry Sproet est revenu à la raison: il a vendu les précédents ailiers et la future équipe du Reinhardstein FC sera focalisée sur moi et le programme U21. Deux copains de l’Académie intègrent également le projet, ainsi que 2 autres jeunes de 17 ans. On va bien se marrer !

Et donc, le voilà ton scoop: je reste au Reinhardstein FC. Le king reste sur son trône !

HTActu : Et bien, quel scoop ! Merci d’annoncer l’info en primeur sur HT-Actu. C’est sur cette nouvelle que nous allons conclure cette interview. Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

Frederic Groenewoud : Il faut surtout que j’évite les blessures. En fin de soirée, ce n’est pas toujours facile de tenir debout avec 3 grammes d’alcool dans le sang mais il faudra vraiment que je fasse attention. C’est le plus gros danger et ça pourrait remettre en cause ma sélection.

Pour le reste, je suis prêt à m’entraîner et à faire ce qu’il faut pour atteindre mon objectif. Mais cependant, restons honnête: si un pote me propose d’aller boire un verre ou si une fille me demande de passer la nuit avec elle, je ne refuserai jamais. Tant pis si j’arrive en retard à l’entraînement le lendemain. De toute façon, on sait tous que l’échauffement ne sert à rien…

HTActu : Merci beaucoup pour cette interview. On te souhaite tout le meilleur pour l’avenir…

Frederic Groenewoud : Merci à HT-Actu, c’était vraiment un chouette moment. On refait ça quand vous voulez ! De votre côté, continuez ce que vous faites, j’adore votre site et vous écoutez en live !

Quant à toi, cher lecteur, je te fais des gros bisous.

N’hésitez pas à suivre Frederic Groenewoud via twitter ici : https://twitter.com/groenewoud16

Auteur de l’article

Suivez HTActu

Suivez-nous sur les réseaux sociaux afin d'être toujours au courant des dernières actualités !



Newsletter

Vous désirez vous tenir informé des nouveautés de HTActu ?

Inscrivez-vous à notre newsletter. Nous enverrons une fois par semaine un mail avec un récapitulatif des news publiées ainsi qu'en exclusivité le sujet d'une actualité à venir.

Nous n'enverrons qu'une newsletter par semaine maximum sur les actualités de HTActu.

Vous pouvez vous désinscrire de la newsletter comme bon vous semble.